dimanche 9 décembre 2018

Voyage de l’âme

Récemment, un célèbre présentateur de télévision a embarqué sur un mauvais vol et ne s’en est rendu compte, qu’après avoir atterri dans un autre État. Imaginez la gêne occasionnée et l’embarras, par lequel il est passé.
Eh bien, notre vie ici sur terre est passagère. Notre âme est en train de «voyager» vers une destination finale.
Si vous deviez rendre aujourd’hui à un endroit éloigné, quel moyen de transport choisiriez-vous? Ce serait probablement l’avion, n’est-ce pas?
Et dans le cas du voyage de l’âme, il n’y a que deux «aéroports» là où elle pourra «atterrir»: l’éternité avec le Seigneur Jésus ou l’éternité dans l’étang de feu et de soufre.
Pour arriver à l’aéroport du Salut, il est nécessaire d’utiliser la FOI SALVATRICE, qui nous conduit au sacrifice de notre propre volonté et des plaisirs de ce monde pour nous tenir fermes sur le bon chemin.
C’est cette foi, qui mène la personne à se “castrer” de tout ce qui est mauvais que ce monde a à offrir, ainsi comme ces eunuques se castraient pour le Royaume des Cieux (Matthieu 19:12).
Cette foi est le plus important. Elle est essentielle pour notre Salut – même si le voyage est rempli de turbulences (quelque chose d’impossible à éviter dans «voyage» vers le Royaume des Cieux).
Maintenant, si vous pouviez choisir dans quelle classe vous alliez voyager? Ce serait en classe économique, en affaires ou première classe?
Bien sûr, si vous aviez des conditions financières, vous n’hésiteriez pas à voyager en première classe.
C’est aussi le genre de vie que vous allez mener ici sur terre: qui peut être une vie bénie en toutes choses, avec tout le confort que les promesses de Dieu nous garantissent ou non.
Cela dépendra de la FOI CONQUÉRANTE. Elle est accessible à tous, mais requiert aussi des sacrifices.
Beaucoup voyagent vers la destination erronée (l’enfer) – certains en classe économique (vivant un enfer sur terre), d’autres en première classe (même en conquérant les bénédictions que ce monde a à offrir).
Tandis que d’autres sont en train de voyager vers la bonne destination (Royaume des Cieux), mais en classe économique (sans prendre possession des promesses de Dieu).
Ce que vous devez faire c’est de voyager vers la bonne destination (le Royaume des cieux) en première classe (avec une vie qui glorifie votre Dieu). Pour cela, nous avons tant besoin de la FOI SALVATRICE que de la FOI CONQUÉRANTE.
Croyez-le ou non, le voyage a déjà commencé et la Campagne d’Israël au Mont Carmel est exactement pour cela.
Si vous êtes dans le mauvais avion, au moment où il fera une escale (et cela se réfère aux opportunités que Dieu nous donne), débarquez et entrez sur le bon vol – le Royaume de Dieu. Pour cela, vous aurez besoin du Saint-Esprit avant tout dans ce monde.
Et si vous êtes déjà sur le bon vol (scellé du Saint-Esprit), passez à la classe supérieure. Vous pouvez être sûr qu’il y a une place disponible et qu’aucune hôtesse de l’air dans ce monde ne peut vous empêcher d’y voyager!
Rappelant à tous que, indépendamment de tout, la chose la plus importante est d’arriver à la destination finale!
Évêque Celso Júnior
Collaboration: Évêque Celso Júnior

vendredi 7 décembre 2018

Lorsque Dieu appelle…

Ce ne fut pas Abraham qui a appelé Dieu, mais Dieu qui a appelé Abraham.
Ce ne fut pas Moïse qui a appelé Dieu, mais Dieu qui appelé Moïse.
Ce ne fut pas Gédéon qui a appelé Dieu, mais Dieu qui appelé Gédéon.
David était au pâturage, derrière les brebis et fut appelé.
Il en fut de même avec les disciples et cela arrive, aujourd’hui, avec les élus de Dieu.
Dieu n’appelle que celui qui croit, seul celui qui va Lui obéir.
Comment savoir si Dieu nous a appelés? Il n’y a pas d’explication, c’est quelque chose de personnel, dans nos entrailles.
Simplement, la personne croit et est prête à obéir. Tout celui qui n’a pas été élu par Dieu ne comprend pas ce langage, parce qu’il n’a pas été révélé.
Lorsque Jésus appelle, Il n’explique pas pourquoi, Il donne simplement l’appel. C’est ainsi que Jésus appela les disciples.
Lorsqu’Il appelle, il est impossible de dire «non», la personne sacrifie avec plaisir, en raison de la certitude, qui existe en elle.
Dieu ne demande rien que nous ne puissions donner, mais la personne demande: «Comment avoir la certitude que Dieu m’a appelé?». Lorsqu’Il appelle, Il ne donne pas de place au moindre doute.
Tout celui qui n’a pas encore été appelé et souhaiterait être appelé, doit alors le vouloir, au plus profond de l’âme et être disposé comme l’était Abraham.
Bien que la personne soit perdue, sombre dans les problèmes ou ne sait pas quoi faire, même ainsi, lorsque Dieu l’appelle, c’est pour la transformer.
Lorsque Dieu nous demande quelque chose, notre intérieur revendique de faire ce qui a été demandé.
Abraham a vécu dans un pays de prostitution, de paganisme et de perdition. Et, de nos jours, c’est bien pire qu’à l’époque.
Seuls ceux, qui entendent la Voix de Dieu, sont en mesure de faire le sacrifice total, c’est le tout pour le tout. Si la personne fait la moitié ou 99%, c’est parce qu’elle a entendu la voix du sentiment et non la Voix de Dieu.
Lorsqu’on entend la Voix de Dieu, peu importe l’opinion d’autrui. Il n’y a pas de place au doute. C’est, strictement, entre la personne et Dieu.
C’est la foi rationnelle, qui est impliquée avec la raison, parce que Dieu ne parle qu’à la raison.
Le principe du choix de Dieu est la fidélité.
Évêque Edir Macedo
Évêque Edir Macedo

mardi 4 décembre 2018

Le plus grand des dieux

Dans les langues sémites, telles que l’hébreu, le mot «Baal» désigne le plus grand, le propriétaire, le seigneur, la tête et en Hébreu moderne, cela signifie aussi mari.
Ainsi, nous pouvons comprendre que le défi d’Élie n’était pas juste envers un faux dieu, une idole parmi d’autres, car Baal était le plus grand des dieux, la tête, l’alpha dominant, à qui on offrait les plus grands sacrifices. Baal était considéré comme le supérieur parmi toutes les idoles de l’époque.
Donc, de ce point de vue, le défi d’Élie devient encore plus pertinent, car il y avait un culte à Baal bien organisé avec les prêtresses.
Mais Elie, n’étant qu’un, a défié le «plus grand» (Baal), en disant: «Si l’Éternel (Elohim – le Dieu Auquel toutes choses se soumettent, voici la racine d’Elohim) est Dieu, allez après Lui» (1 Rois 18:21)
La réponse est alors venue en l’absence de la réponse d’une idole, qui n’était pas dieu, mais le Seigneur répondit par le feu (l’élément présent dans tous les sacrifices, parce que lorsque le feu est apparu du rien, sans que l’homme l’eusse allumé, c’était parce que quelque chose de surnaturel était en train d’arriver), prouvant qu’Il était, oui, Dieu, le Vrai Souverain, Le plus Grand.
Cette Campagne dans la foi d’Élie est également, aujourd’hui, un défi, le Plus Grand, le Souverain Dieu d’Israël fera descendre le feu dans la vie de ceux, qui rejettent les Baalim (les majorités) de ce monde pour confier leur vie au Seigneur de toutes choses.
Que Dieu vous bénisse!
Évêque Aroldo Martins
Collaboration: Évêque Aroldo Martins

Elie, le fauteur de troubles d’Israël


À peine Achab aperçut-il Elie qu’il lui dit: Est-ce toi, qui jettes le trouble en Israël? 1 Rois 18:17
Tout celui qui porte la FOI sacrificielle, est perçu par le monde comme un fauteur de troubles. Car, en fait, il n’y a rien qui trouble plus le diable que le sacrifice.
Elie a apporté la solution pour toute la misère que le peuple vivait, par le biais d’un défi, qui a perturbé Achab et tous les prophètes de Baal.
Lorsque notre foi est DÉFIÉE sur L’AUTEL, notre chair est troublée. Le Seigneur Jésus en fut l’exemple, quand Il dit:

Il leur dit: Mon âme est triste jusqu’à la mort…Marc 14:34
Le diable est encore plus fauteur de troubles envers le véritable sacrifice et là il utilise des choses et des gens pour essayer de l’arrêter.
Mais nous voyons que, face à cela, Elie ne s’est pas intimidé, au contraire, il a continué à jeter le trouble, parmi les prophètes de Baal, par la conviction qu’avait sa propre foi:
À midi, Elie se moqua d’eux, et dit: Criez à haute voix, puisqu’il est dieu; il pense à quelque chose, ou il est occupé, ou il est en voyage; peut-être qu’il dort, et il se réveillera. 1 Rois 18:27
Celui qui a cette certitude, qui vient du Saint-Esprit, s’intimide pas, affronte ses défis et prouve qui est le VRAI DIEU!
Lorsque JÉSUS est arrivé au pays des Gadaréniens, les démons, qui étaient dans la vie de deux hommes, dirent:
Et voici, ils s’écrièrent: Qu’y a-t-il entre nous et toi, Fils de Dieu? Es-tu venu ici pour nous TOURMENTER avant le temps?Matthieu 8:29
L’Universelle a toujours eu cette détermination, pour parvenir là où nous en sommes arrivés, en raison de notre foi sacrificielle, nous troublons le diable et ceux qui sont utilisés par lui.
Jésus a toujours causé le trouble parmi les religieux, les scribes et les pharisiens, qui ne vivaient pas dans cette FOI SACRIFICIELLE.
La question est: CAUSEZ-VOUS DU TROUBLE AU DIABLE EN RAISON DE VOTRE FOI OU ÊTES-VOUS TROUBLÉ PAR LUI?!
Évêque Clodomir Santos
Collaboration: Évêque Clodomir Santos

samedi 1 décembre 2018

Malice

Sans aucun doute, la malice bloque l’entendement spirituel des chrétiens, exactement, le même entendement des incrédules que Satan a aveuglé, comme il est écrit:
…pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne vissent pas briller la splendeur de l’Évangile de la Gloire de Christ, qui est l’Image de Dieu. 2 Corinthiens 4:4
Méditez sur ces questions:
Pourquoi Satan a-t-il aveuglé l’entendement des incrédules?
Il a aveuglé l’intelligence, précisément, pour que les incrédules soient empêchés de connaître la Vérité qui affranchit.
Arrive-t-il à aveugler l’entendement des croyants?
En principe non, à cause du Saint-Esprit. Mais lorsque ces derniers, enlacent toute sorte de malice, en particulier, le sentiment de méfiance envers d’autres personnes de la même foi, alors la tendance pour l’incrédulité ou la disposition de voir tout avec de mauvais yeux, par peur d’être trompés, finit par annuler la capacité à comprendre la Parole de Dieu. Cela peut être naturel dans le royaume de ce monde, mais jamais dans le Royaume de Dieu, où tous croient en la même Parole.
C’est pourquoi, beaucoup de bonnes personnes, qui ne commettent pas de graves péchés, finissent par être infectés par le virus de la malice (méfiance) et n’arrivent pas à développer plus dans la foi pour le salut de la propre âme.
Lisez et méditez sur les suivants versets:
Le méchant est renversé par sa méchanceté, mais le juste trouve un refuge même en sa mort. Proverbes 14:32

Ta malice te châtiera, et tes débauches te réprimanderont, afin que tu saches et que tu voies que c’est une chose mauvaise et amère, que tu aies abandonné l’Éternel ton Dieu, et que tu ne sois point rempli de ma frayeur, dit le SEIGNEUR, l’ÉTERNEL des armées. Jérémie 2:19

Jérusalem, nettoie ton cœur de ta malice, afin que tu sois délivrée; jusques à quand séjourneront au dedans de toi les pensées de ton injustice? Jérémie 4:14

Frères, ne soyez pas des enfants dans vos entendements, mais, pour la malice (méfiance), soyez de petits enfants; mais, dans vos entendements, soyez des hommes faits. 1 Corinthiens 14:20


Évêque Edir Macedo
Évêque Edir Macedo

vendredi 30 novembre 2018

Tout d’abord le feu, puis la pluie!

Le changement a un ordre:
Tout d’abord, le FEU (le ré-établissement de la Présence de Dieu).
Puis la PLUIE (la solution du problème de l’être humain, matériel).
Aux yeux naturels, le grand problème d’Israël fut la sécheresse, le manque de pluie, la faillite financière, qui punissait le peuple depuis trois ans et demi.
Mais, en réalité, la faillite financière a été déterminée par la faillite spirituelle, parce que le peuple était divisé entre le Dieu Vivant et Baal, lorsque nous savons que nul ne peut servir deux maîtres.
Pour cette raison, après avoir sacrifié au Dieu Vivant, Elie n’a pas, tout d’abord, crié pour avoir la pluie, mais le Feu, qui est la référence de la Présence de Dieu et c’est ce qui manquait vraiment au peuple d’Israël. Ainsi, tout le reste serait une conséquence, d’ailleurs, la pluie, en d’autres termes, la solution du problème extérieur!
Par conséquent, n’insistez pas, en continuant à forcer pour sortir d’un trou ici, à l’extérieur, lorsqu’il y a un trou plus grand à l’intérieur de vous!
Et c’est la proposition de cette Campagne d’Israël: apporter le FEU (Dieu en vous), puis la PLUIE!
Que Dieu vous bénisse grandement!
Collaboration: Évêque Guaracy Santos
Évêque Guaracy Santos
Collaboration: Évêque Guaracy Santos

jeudi 29 novembre 2018

Vie pour VIE!

Le vrai sacrifice doit avoir deux yeux, deux jambes et ne peut pas être malade. Cela n’aide en rien la personne de monter à l’Autel seulement avec le sacrifice physique et ne pas prendre avec elle le spirituel. Comme cela ne sert à rien de monter avec le spirituel sans le physique. Si cela arrive, le sacrifice sera boiteux, infirme ou aveugle, autrement dit, il ne sera pas parfait.
Quand vous offrez en sacrifice une bête aveugle, n’est-ce pas mal? Quand vous en offrez une boiteuse ou infirme, n’est-ce pas mal? Offre-la donc à ton gouverneur! Te recevra-t-il bien, te fera-t-il bon accueil? Dit l’ÉTERNEL des armées. Malachie 1:8
Le jeune homme riche a voulu donner le spirituel sans le physique et il n’a pas été accepté, dans son sacrifice manquait un œil ou une jambe.
…va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-Moi.Après avoir entendu ces paroles, le jeune homme s’en alla tout triste; car il avait de grands biens. Matthieu 19:21-22
Simon, de son côté, a seulement offert le physique, mais il n’a pas été accepté.
Lorsque Simon vit que le Saint-Esprit était donné par l’imposition des mains des apôtres, il leur offrit de l’argent, en disant: Accordez-moi aussi ce pouvoir, afin que celui à qui j’imposerai les mains reçoive le Saint-Esprit. Mais Pierre lui dit: Que ton argent périsse avec toi, puisque tu as cru que le don de Dieu s’acquérait à prix d’argent! Actes 8:18-20
C’est vie pour VIE!
Elie n’a pas seulement remis le taureau et l’eau, il a mis sa propre vie sur l’Autel.
Saisissez les prophètes de Baal, leur dit Elie; qu’aucun d’eux n’échappe! Et ils les saisirent. Elie les fit descendre au torrent de Kison, où il les égorgea. I Rois 18:40
Si Dieu ne lui répondait pas, qui sera tué?
Le FEU du SAINT-ESPRIT ne va descendre que si le sacrifice est sain, avec les deux yeux et les deux jambes, rien ne peut manquer, il doit être complet, le physique et le spirituel.
Collaboration: Évêque Renato Valente
Évêque Edir Macedo
Évêque Edir Macedo

Quel genre de serviteur êtes-vous?

Qui fut Elisée?
Elisée était l’auxiliaire du prophète Elie. Il a été choisi par Dieu pour l’aider, tandis que l’Éternel parlait avec Elie sur le Mont Horeb (1 Rois 19:16).
Quand Elie a rencontré Élisée, il n’a pas eu besoin de dire ou de promettre quoi que ce soit, il a juste jeté son manteau sur lui. (1 Rois 19:19)
Elisée a simplement demandé de dire au revoir à ses parents, parce qu’il savait qu’à partir de là, il aurait une vie de sacrifice, parce que celui, qui choisit de servir l’Éternel, doit être conscient qu’il est en train de choisir de vivre une vie de renoncements et de sacrifices.
Le sacrifice d’Elisée a déjà débuté là, en quittant sa famille et les bœufs qu’il avait (1 Rois 19:20-21).
Pour Elisée, il n’y a pas de temps mauvais, même si Elie disait: “Reste ici, tu n’as pas besoin de me suivre…”, il ne le laisserait pas, parce que pour Elisée ce n’était pas un fardeau de servir, mais plutôt un plaisir. Il voulait apprendre auprès de son seigneur. La preuve en est lorsqu’Elie a demandé: “Demande ce que tu veux que je fasse pour toi” et Elisée a demandé la double portion de l’Esprit d’Elie (2 Rois 2:9-15).
Et pour être fidèle, Elisée a été béni, devenant la référence d’un fidèle serviteur.
Qui fut Guéhazi?
La Bible ne mentionne pas le début de Guéhazi, comme auxiliaire d’Elisée, mais montre plusieurs situations, qui ont révélé qui était Guéhazi et ce qui était à l’intérieur de lui.
La premièred’entre elles est arrivée avec la femme sunamite, lorqu’elle est allée à la recherche du prophète Elie pour demander de l’aide, parce que son fils était mort. Elisée a dit à Guéhazi d’aller jusqu’à l’enfant et de mettre son bâton sur son visage, il a même fait ce qui lui a été demandé, mais rien n’est arrivé. (2 Rois 4:29-31)
À un autre moment, Elisée avait reçu vingt pains d’orge et quelques épis nouveaux pour nourrir cent hommes et Lui a demandé de les répartir entre les personnes. Cependant, il a questionné sa demande, en alléguant que cela était trop peu pour le nombre de personnes. Mais Élisée dit: «Donne à ces gens, et qu’ils mangent; car ainsi parle l’Éternel: On mangera, et on en aura de reste.» Il en fut ainsi (2 Rois 4:42-44)
Une autre situations’est produite lors de la guérison de Naaman. Après avoir été délivré de la lèpre, il a voulu remercier le prophète, en lui donnant des cadeaux, Elisée a toutefois refusé. Mais lorsque Naaman s’éloigna de l’endroit, Guéhazi courra après lui et mentit, en disant qu’Elisée avait demandé de l’aide pour les deux jeunes hommes. (2 Rois 5:21-23).
N’était-il pas en train d’essayer de tromper Naaman, en faisant référence à lui-même et au prophète?
De nos jours, combien de personnes font la même chose? Cela ne cesse pas d’être un mensonge!
Mais cela n’est pas fini! Lorsqu’il revint, Elisée trouva Guéhazi et lui demanda d’où il venait et il a menti, en disant qu’il n’était allé nulle part. Alors, sans que Guéhazi disequoi que ce soit d’autre, Elisée a révélé qu’il savait tout et a déterminé que la lèpre, qui était en Naaman, soit lancée sur Guéhaziet toute sa descendance. (2 Rois 5:15-27)
Face à ces deux exemples, nous devons nous évaluer et vérifier quel genre de serviteur, sommes-nous. Tel Elisée ou Guéhazi?
Notre vie est le résultat de nos choix, Elisée a fait le sien, Elie a fait le sien. Quel genre d’offrande êtes-vous en train de présenter, celle d’Elie ou de Guéhazi, serviteur d’Elisée?
Collaboration: Pasteur Marcos Tercio
Évêque Edir Macedo
Évêque Edir Macedo

Pourquoi Elie a-t-il appelé l’attention de Dieu?

AUDACE (1 Rois 17:1) – Parce qu’il a eu le courage de déclarer qu’il n’allait pas pleuvoir tant qu’il ne déterminait pas qu’il allait pleuvoir, simplement pour affronter le «dieu Baal», qui était considéré comme le Seigneur de la fertilité et de la pluie.
OBÉISSANCE (1 Rois 17:9) – Parce que Dieu lui a ordonné d’aller vers une veuve à Sarepta et il a obéi. Humainement parlant, qu’est-ce qu’une veuve, dans la condition où elle vivait, avait à lui offrir? Mais même ainsi, il a obéi.
FOI DÉFINIE (1 Rois 18:18) – Parce qu’il n’avait pas peur, il ne s’est pas plié face à l’idolâtrie imposée par le roi Achab et Jézabel.
INTRÉPIDITÉ (1 Rois 18:22-24) – Parce que, même en étant seul sur le Mont Carmel, il a eu la disposition de lancer le défi du feu.
DON DE SOI (1 Rois 18:30-35) – Parce qu’il n’a pas hésité à mettre sur l’Autel ce qui le mettrait sous la totale dépendance du Feu des Cieux (Le Saint-Esprit).
PRIÈRE SINCÈRE (1 Rois 18:36-38) – Parce qu’en priant, il n’a pas demandé la gloire pour lui, mais a rendu toute la gloire à Dieu et, en raison de cette attitude, d’une seule fois, il a mené tout le peuple à reconnaître que C’EST L’ÉTERNEL QUI EST DIEU! AHAHAHAHA
Beaucoup veulent que la famille et leurs amis reconnaissent que leur Dieu est le vrai Dieu et se tournent vers Lui, mais comment? C’est simple: EN FAISANT LE FEU DESCENDRE (LE SAINT-ESPRIT) DANS LEUR VIE, ILS LE RECONNAÎTRONT!
C’était l’Esprit et le Pouvoir d’Elie: AUDACE, OBÉISSANCE, FOI DÉFINIE, INTRÉPIDITÉ, DON DE SOI ET PRIÈRE SINCÈRE.
Si l’Éternel Dieu trouve en nous ces caractéristiques et attitudes, LE FEU DU SAINT-ESPRIT DESCEND!
Évêque André Cajeu
Collaboration: Évêque André Cajeu

mercredi 28 novembre 2018

Sans questionner!


Il dit: Faites-le une seconde fois. Et ils le firent une seconde fois. Il dit: Faites-le une troisième fois. Et ils le firent une troisième fois. L’eau coula autour de l’autel, et l’on remplit aussi d’eau le fossé.1 Rois 18:34-35
L’une des nombreuses choses, qui ont appelé mon attention sur ce passage biblique, à propos d’Elie sur le Mont Carmel, est le fait qu’il a demandé trois fois que l’on déverse quatre cruches d’eau sur le sacrifice, ce qui représente 150 litres d’eau, certainement potable et qui, à ce moment-là, après trois ans de totale sécheresse en Israël, était la chose la plus précieuse pour tous et le peuple a sacrifié cette énorme quantité d’eau SANS QUESTIONNER!
L’une des définitions de la parole se questionner est «soulever une question, un doute sur» quelqu’un ou quelque chose.
Ce fut une véritable folie de la foi!
Après tout, comment demander au peuple d’apporter de l’eau en période de sécheresse extrême. Voici quelques raisons évidentes:
1. L’importance et la valeur que l’eau a eu dans les trois ans de total sécheresse.
2. La manifestation de la vraie foi, qui est la foi définie, qui ne questionne jamais, mais obéit. Si elle questionne, elle n’est pas la foi.
3. Le sacrifice au vrai Dieu, qui apporterait l’impossible des cieux, qui est le Feu (le Saint-Esprit), ne pouvait être comme ce qui avait été présenté à Baal. Il devait être différent, spécial et meilleur. Si c’était juste l’animal, il serait égal à celui présenté à Baal.
4. Dans le sang de l’animal sacrifié était sa vie et il y avait aussi la vie dans l’eau. Ce fut vie (peuple) pour VIE (Dieu)!
Éternel, Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël! que l’on sache aujourd’hui que Tu es Dieu en Israël, que je suis Ton serviteur, et que j’ai fait toutes ces choses par Ta parole! Réponds-moi, Éternel, réponds-moi, afin que ce peuple reconnaisse que c’est Toi, Éternel, qui es Dieu, et que c’est Toi qui ramènes leur cœur! 1 Rois 18:36-37
La prière d’Elie, faite après le sacrifice spécial préparé, a revendiqué le Feu (Saint-Esprit) pour des raisons précises:
1. Pour manifester devant tout le monde que Dieu était Dieu en Israël.
2. Pour que tous aient la certitude qu’Elie était un serviteur de Dieu.
3. Pour que l’on sache qu’Elie avait tout fait selon la Parole de Dieu.
4. Pour que le peuple reconnaisse que Dieu est l’Éternel.
5. Pour que tous soient bien attentifs au fait que Dieu a envoyé Son Feu (Saint-Esprit) là pour que leurs cœurs reviennent à Lui.
Cela me rappelle:
Et Dieu, qui connaît les cœurs, leur a rendu témoignage, en leur donnant le Saint-Esprit comme à nous; il n’a fait aucune différence entre nous et eux, ayant purifié leurs cœurs par la foi. Actes 15:8-9
Cette campagne dans la foi et le pouvoir d’Elie, certainement, va causer le plus grand (cela peut même être le dernier) Ré-avivement Spirituel de tous les temps, s’il n’y a pas de questionnement. Cela va exploser!
Évêque Randal Brito
Collaboration: Évêque Randal Brito
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...