lundi 19 février 2018

Quel est votre monde d’aujourd’hui?


Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme? ou, que donnerait un homme en échange de son âme? (Matthieu 16:26)
La préoccupation de gagner tout le monde mène l’être humain à ne pas avoir conscience de l’existence de l’âme.
L’âme est si précieuse que pour elle, il y a une rivalité infatigable entre le bien et le mal, entre la lumière et les ténèbres.
Le désir de gagner le monde entier arrive lorsque la seule préoccupation est de répondre aux nécessités physiques, matérielles et sentimentales existantes dans cette vie.
Vous n’avez pas gagné le monde entier et n’allez pas le gagner, mais même si vous le gagniez, le Salut de votre âme, même ainsi, serait le plus important.
Cependant, il y a toujours quelque chose, qui représente votre monde. Alors quel genre de monde seriez-vous, immédiatement, disposé à sacrifier, en échange, également immédiat, pour le Salut de votre âme?
Le sacrifice exigé n’est pas simplement fait de choses et de gens.
Le sacrifice pour le Salut de l’âme est quotidien, constant.
Il est présenté 24 heures par jour, en totale et complète obéissance à la Parole de Dieu.
Autrement dit, s’il existe «un monde désiré» qui est contre la volonté du Très-Haut, à quoi cela sert de gagner ce monde et de perdre sa propre âme?
À rien! Absolument rien!
Par conséquent, NOUS TOUS, quotidiennement, nous avons un monde à sacrifier.
Quel sera votre jour d’aujourd’hui?


Évêque Djalma Bezerra
Collaboration: Évêque Djalma Bezerra

Foi et amour bandits


Foi et amour semblent être les mots le plus utilisés dans le monde. Néanmoins, peu de personnes les vivent, en réalité, dans leur quotidien.
Le manque de discernement mène beaucoup de personnes à souffrir et à perdre à la vie par leur biais.
Lorsqu’on parle de foi, l’esprit humain l’associe tout de suite à la religion. C’est la foi naturelle, indifférente et apathique à l’éthique chrétienne. Elle n’a pas de responsabilités avec la discipline ou la justice.
La foi religieuse vit sur la base de la passion, des sentiments ou du cœur. Elle ne raisonne pas, ne médite pas, n’évalue pas, enfin, elle marche conformément aux circonstances.
Quel est ce genre de foi qui promeut le désordre social?
À contresens de la foi naturelle, il existe la foi surnaturelle. La foi associée à l’obéissance.
L’obéissance aux Lois, aux commandements ou à la discipline du Dieu d’Abraham.
La foi qui implique des engagements et des responsabilités envers tout ce qui est juste. Elle est disciplinée et implique des sacrifices personnels.
S’agissant d’amour, cela n’est pas différent.
On le traite de manière vulgaire, en l’associant à des sentiments futiles et vains.
Par question de tromperie ou de manque de discernement, les personnes se livrent à des passions effrénées en croyant que c’est de l’amour.
Comme la foi naturelle, ainsi est ce type d’amour. Il ne sert qu’à rendre encore plus malheureux l’être humain.
Les relations hors mariage peuvent-elle être considérées une expression de pur amour? Quel est ce genre d’amour qui promeut la trahison, la haine et la mort?
Cela ne peut être que de l’amour satanique!
Le principe de l’authentique et pur amour c’est qu’il n’aura pas de fin. Il va bien au-delà de sentiments ou d’expériences sexuelles.
Il est céleste, comme le dit le saint texte:
«L’amour est patient, il est plein de bonté, l’amour. Il n’est pas envieux, il ne cherche pas à se faire valoir, il ne s’enfle pas d’orgueil.  Il ne fait rien d’inconvenant. Il ne cherche pas son propre intérêt, il ne s’aigrit pas contre les autres, il ne trame pas le mal. L’injustice l’attriste, la vérité le réjouit. En toute occasion, il pardonne, il fait confiance, il espère, il persévère. L’amour n’aura pas de fin…» I Corinthiens 13:4-8

Évêque Edir Macedo
Évêque Edir Macedo

jeudi 15 février 2018

21ème Jour du Jeûne de Daniel

Les bras du Très-Haut

Il n’y a pas d’autre mot pour exprimer la grandeur du Lieu de Rencontre avec le Dieu Tout-Puissant d’Abraham, si ce n’est L’AUTEL.
Dieu n’a pas créé l’Autel pour servir de scène pour des concerts de musique, gospel ou d’une chorale;
Il n’a pas créé l’Autel pour servir de tribune pour faire de la politique;
Il n’a pas créé l’Autel, pour que le peuple exalte les hommes, qui en font usage dans la prédication;
Il n’a pas non plus créé l’Autel, pour transmettre des sentiments ou la foi émotive;
Non, mille fois non!
L’Autel a été créé pour le sacrifice.
Oui, il a été créé, exclusivement, pour que celui qui offre puisse résoudre son plus grand problème avec Dieu: revenir à Lui.
Chaque fois que le Très-Haut S’est révélé aux patriarches, aux prophètes et aux serviteurs, ils étaient immédiatement menés à ériger un Autel et ont sacrifié.
Après son rêve merveilleux, Jacob prit la pierre, qui lui servait d’oreiller, il a érigé un Autel et sur lui, il a sacrifié l’huile, qui lui restait dans le désert. Puis, il a fait son vœu de foi (Genèse 28).
Par conséquent, l’Autel est le Lieu de Rencontre avec Dieu, de don de soi inconditionnel, de sacrifice…
Il a été créé pour recevoir des offrandes représentatives de ceux, qui sont disposés à obéir.
Saintes et pures offrandes, symboles du Premier-né de Dieu, Jésus.
L’Autel est la demeure de Dieu sur Terre.
La personne rendue en sacrifice sur l’Autel, devient l’Autel mobile du Saint-Esprit.
Comme l’Autel représente Dieu sur Terre, l’offrande représente la vie de celui qui offre sur l’Autel.
Par conséquent, l’Autel devient les bras de Dieu pour celui qui offre fidèlement.
Seul l’Autel a l’autorité pour sanctifier celui qui offre et valider la présence de celui qui offre devant le Très-Haut.
D’un autre côté, si l’offrande est immonde, l’offrant n’est pas accepté devant Dieu.
Le Seigneur Jésus considère aveugles ceux qui valorisent plus l’offrande que l’Autel, plus l’or que l’Autel qui sanctifie l’or.
Pourquoi sont-ils ainsi? Parce qu’ils sont charnels. Leurs yeux sont malicieux et ils n’arrivent à voir l’offrande que comme des valeurs économiques. Ils n’arrivent pas à discerner les valeurs spirituelles parce que le dieu de ce monde les maintient aveugles.
Et si vous n’arrivez pas à voir les offrandes, comme symboles de la vie elle-même sur l’Autel, comment verront-ils l’Autel comme un symbole de Dieu?
C’est pourquoi le Seigneur Jésus les appelle d’hypocrites et d’aveugles.
Aveugles! lequel est le plus grand, l’offrande, ou l’autel qui sanctifie l’offrande? Matthieu 23:19
Évêque Edir Macedo
Évêque Edir Macedo

mardi 13 février 2018

20ème Jour du Jeûne de Daniel

Les Briques de Dieu    
























Parfois Dieu nous mets en bas, où il veut nous utiliser pour soutenir beaucoup de gens qui ont besoin de nous.    La brique ne choisit pas où elle veut rester. Dans la cuisine, dans le salon ou dans la salle de bain, elle n'a pas le choix. Certaines briques sont au-dessus, très près du plafond; d'autres sont en dessous et doivent soutenir le mur.    
Comme les briques d'argile, Dieu nous met où il veut, mais nous pouvons être sûrs de quelque chose: partout où nous sommes, le Très-Haut prendra toujours soin de nous.    
Nous sommes tous des briques dans l'Œuvre de Notre Dieu.  Si nous sommes en haut, au milieu, en bas, ce n'est pas grave!    
Ce qui compte, c'est que nous sommes dans l'Œuvre de Dieu, et dans l'Œuvre chaque brique est égale. Nous sommes tous importants pour le constructeur. 
Quand le Saint-Esprit vient, tout comme la bande d’annonce, Il nous couvre 










Mgr Agnaldo Silva
Collaboration: Évêque  Agnaldo Silva

19ème Jour du Jeûne de Daniel



Beaucoup d’appelés, peu d’élus…

Qui sont les appelés et qui sont les élus?
Les élus sont parmi ceux qui sont appelés, cependant, ni tous les appelés sont élus. Le pire, malgré qu’il y a beaucoup d’appelés, peu sont élus.
Pourquoi beaucoup ont été appelés, s’ils ne sauraient pas être élus? Je crois qu’ils ont été appelés pour avoir une chance d’être élus. Et, en fait, tous les appelés ont la possibilité d’être élus, mais, malheureusement, beaucoup de ceux, qui ont été appelés n’ont pas donné de valeur aux vérités éternelles révélées de l’Autel. Au lieu de cela, ils se font prié, ils méprisent ou priorisent plus les choses de ce monde que celles du Royaume de Dieu. C’est pourquoi, ils délaissent leurs chances d’être élus.
Ce n’est pas parce qu’ils ont été appelés que Dieu a l’obligation de les choisir. Lorsque Dieu appelle, c’est seulement pour leur donner l’opportunité de s’adapter aux conditions d’être élus. Le Seigneur Jésus montre cela en disant:
«Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.» (Matthieu 7:13-14)
Cela signifie que tous les appelés peuvent entrer par la Porte. Le problème est que, sachant que la Porte est étroite, la plupart reste inerte et ne veut pas s’assujettir au sacrifice de devoir renoncer à ce monde, à leur vie libertine et à leurs projets personnels. Personne ne passe par la Porte étroite remplie de lui-même.
En Apocalypse 21:8, il est prophétisé:
«Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.»
Et vous ami(e) lecteur, êtes-vous un APPELÉ ET DÉJÀ ÉLU ou vous continuez encore à être un appelé et n’avez pas encore décidé d’être un ÉLU?

Évêque Edir Macedo
Évêque Edir Macedo

18ème jour du jeûne de Daniel

Que feriez-vous pour gagner une âme?

Évêque Edir Macedo
Évêque Edir Macedo
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...